samedi 7 mai 2011

hormones et Verneuil

Les femmes sont trois fois plus souvent atteintes que les hommes; la maladie commence après la puberté (souvent longtemps après , à l'age adulte) et se termine à la ménopause -ou avant.
les poussées au moment des règles sont fréquentes ( mais c'est le cas pour touters les maladies chroniques)
Pendant les grossesses, en général la maladie se calme ou disparait.
Tous ce éléments on conduit à croire qu'il s'agissait d'une maladie hormonale ou au moins influencée par les hormones. C'EST FAUX!! les dosages hormonaus sont normaux et les traitements (diane ou androcur) inefficaces.
Il n'y a apas d'explication claire aux phénomènes décrits ci-dessus, mais l'inutilité des dosages et traitement hormonaux ne fait pas de doute

2 commentaires:

À 30 mai 2011 à 04:29 , Anonymous Anonyme a dit...

Bonjour Professeur,
Je suis une de vos anciennes patientes, et croyez-moi je vous regrette!!
Pour résumer: MV depuis l'âge de 15 ans (j'en ai 37), diagnostiqué en 2006après opération pour enlever les kystes en 2005 zone entre pli de l'aine et pelvienne(traitée par dalacine, rifadine, non efficaces, par zinc, non supporté), rencontre avec vous à Mondor en 2007 (traitement d'attaque à l'augmentin pdt 10 semaines), puis 7 jours d'augmentin à chaque crise. Opérée à Bellan pour sinus pilonidal+Verneuil au coccis, sous votre égide.
Depuis que vous êtes parti, j'avais des crises à chaque déclenchement de règles et on m'a trouvé un fibrome dans la paroi de l'utérus (pas rare chez une femme de 37 ans sans enfant). J'ai donc finalement trouvé une gynécologue digne de ce nom, qui connaît ma maladie et travaille déjà avec Mondor. Elle m'a fait arrêter la pilule en vue d'un bilan hormonal. Depuis, les crises sont toujours là mais les 5 ou 6 de chaque mois (comme quand je prenais la pilule) tandis que mes règles arrivent vers le 17. Je veux bien croire que la MV n'ai rien d'hormonal, mais avouez que dans mon cas les faits sont déroutants, notamment par leur régularité! Ne serait-ce pas alors l'action des hormones qui influe des façon exagérée sur notre moral ou état psychologique, qui pourrait déclencher une crise ? Il y a forcément un lien, même indirect, sinon pour quoi tant de régularité ?
Merci d'avance pour vos réponses. Et surtout si vous consultez toujours, merci de me transmettre vos nouvelles coordonnées car cela va de mal en pie!
Vous pouvez me joindre à: alex_no@hotmail.com
Cordialement.

 
À 16 août 2011 à 08:07 , Anonymous Anonyme a dit...

Bonjour Professeur,
J'ai 47ans j'ai été tranquille pendant quasiment 20 ans et depuis qq mois la maladie refait son apparition uniquement dans les plis entre l'anus et la zone pelvienne , à l'époque un dermatologue m'avait donné un traitement au ria urane puis choisi une pilule orthonovum . Depuis un mois et demi j'ai arrété cette pilule car je suis en orée opales et ce week end un énorme kyste est apparu comme il y a 20 ans , je ne peux que penser que l'absence d'hormones a jouer un rôle important . Que dois je faire maintenant ? Un traitement substitutif ou attendre que la ménopause s'installe complètement pour espérer que la maladie s'arrête merci pour votre avis important

 

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil